Belle affluence pour le Rob² 2022 !

Le 24 novembre s’est tenu au Robillard la seconde édition du salon Rob² (« Rob au carré »). Échappant aux gouttes, près de 300 visiteurs ont pu découvrir quelques-uns des robots agricoles les plus avancés. 

Ainsi, le robot Farmdroid a encore montré son haut niveau de performance et d’autonomie au champ : capable de semer en enregistrant la position GPS des graines, il peut aussi désherber avant même la levée, et tout cela en parfaite indépendance énergétique grâce à ses panneaux solaires qui lui permettent de travailler 24h/24.

Le robot Naïo Oz, même s’il est bien plus petit, a lui aussi beaucoup impressionné les visiteurs. Il est capable de travailler de façon autonome grâce à son positionnement par GPS. Une fois son parcours enregistré, il effectue du binage en plein champ, notamment en culture maraîchère. 

L’entreprise Lely Center de Marolle était aussi présente avec deux de ses robots d’élevage : le Juno, robot repousse paille maintenant bien connu de nombreux éleveurs, et le Discovery Collector, robot aspirateur de lisier. 

A côté de ces trois sociétés déjà présentes à la première édition du Rob², quatre autres entreprises avaient honoré le salon de leur participation. Le groupe Payen avait fait le déplacement pour présenter le débroussailleur télécommandé de chez McConnel, le Robocut. Lors de démonstrations remarquables, le Robocut a prouvé son efficacité, même dans des situations délicates, avec de fortes pentes. 

De son côté, le groupe Topcon Positioning, spécialiste du positionnement par satellite, était venu présenter un système d’autoguidage, adaptable sur n’importe quelle tracteur. Avec ce système, il est possible de piloter un tracteur en suivant des trajectoires enregistrées dans une console, et ainsi soulager le chauffeur dans son exercice de conduite. 

Une entreprise caennaise, Demand Side Instruments, était aussi présente sur le salon. Son système AliaTerra, récemment développé par l’entreprise, pourrait bien trouver rapidement de nombreux clients dans notre région. En effet, AliaTerra offre la possibilité de surveiller les cultures grâce à différents capteurs  présents au champ (et adaptables à la demande de l’exploitant) et de prévoir une réponse adaptée suivant le résultat des mesures qu’ils réalisent. Par exemple, on peut prévoir l’arrosage d’un verger en fleur en cas de gelée, évitant ainsi les pertes que l’on connaît lors de certains hivers. 

Enfin, la Société Normande du Paysage, représentée par Gabin, l’un des apprentis en BTS Génie Des Équipements Agricoles organisant le salon, avait installé un robot de tonte Husqvarna 4×4. Parfait petit exemple du développement des robots dans le champ professionnel autant que dans nos vies, le robot de tonte repose sur des technologies parfois similaires à celles de ses grands frères. 

Pour venir compléter ce panel de robots, Thomas et Julian, apprentis en BTS Agronomie Productions Végétales, eux aussi organisateur du Salon, ont mis en œuvre le Farmbot. Ce robot horticole, mis en place par M. Champeyrolle et ses élèves, sert de terrain de jeu pour expliquer la robotique aux apprenants du Robillard. 

Pour compléter l’exposition de matériels robotisés, le Professeur Gilbert GRENIER avait accepté notre invitation pour la seconde année consécutive. Encore cette année, au cours d’une conférence des plus didactiques, il a su éclairer le sujet de la robotique agricole avec précision et simplicité, sachant avec bienveillance se mettre à la portée de tous. Récent membre du Jury des Innovation Awards du SIMA 2022, il a pu partager sa connaissance aiguë des nouvelles technologies et de la robotique agricole en particulier. Sans se risquer à imaginer un futur difficile à prédire, il a mis en évidence l’essor actuel et celui attendu de la robotique, répondant ainsi à des problématiques environnementales tout autant qu’économiques. Il ressort de son intervention qu’une main-d’œuvre spécialisée sera très rapidement nécessaire pour assurer la maintenance de tels systèmes, et c’est justement l’un des objectifs du salon Rob² que de diffuser le savoir dans ce domaine encore balbutiant.  

Pour terminer cet article, nous voudrions remercier tous les participants à ce salon : 
– les exposants et le Pr. GRENIER bien sûr, sans qui rien ne serait possible ; 
– les visiteurs (agriculteurs, établissements scolaires extérieurs, apprenants et enseignants du Robillard, journalistes, etc.) ;  
– les équipes du Robillard (service technique, service de restauration, exploitation agricole, services administratifs, équipes de direction, équipe enseignante, service communication…)
– et le Food Truck du Comptoir du Bec d’Or qui a ravi les papilles des jeunes et des plus grands !

Nous remercions enfin très chaleureusement, toutes celles et tous ceux qui ont contribuer bénévolement au bon déroulement de cette journée ! 

A l’année prochaine pour le salon Rob² 2023 ! 

Rédaction : les apprentis en BTSA Agronomie Production Végétale et BTSA Génie Des Équipements Agricoles

Rob², seconde édition le 24 novembre 2022 !

Pour sa seconde édition, le Rob² (« Rob au carré ») se déroulera le jeudi 24 novembre prochain, de 10h à 17h30 au Lycée agricole Le Robillard. Les apprentis en BTSA Génie des Équipements Agricoles (GDEA) et Agronomie Productions Végétales (APV) sont cette année encore à pied d’oeuvre pour organiser ce salon dédié à la robotique agricole. 

Sont déjà annoncés de grands noms de la robotique agricole, comme Naïo, Farmdroid ou Lely qui nous font le plaisir de revenir présenter leurs remarquables robots capables d’intervenir en autonomie dans les parcelles (désherbeur, semeur, bineuse, etc.) ou sous la stabulation (repousse paille, racleur…). Ce sera aussi l’occasion de découvrir des sociétés moins connues proposant des produits tout aussi robotisés, comme Alia Terra qui développe des systèmes automatisés de mesure et d’action sur les culture (comme de l’irrigation par exemple). D’autres constructeurs agricoles devraient confirmer leur présence prochainement. Pour suivre l’actualité de l’événement, rendez-vous le site web du Robillard ou les réseaux sociaux animés par les étudiants (compte Instagram : @rob2_2022). Ce sera aussi l’occasion pour nos étudiants de présenter des robots (Ecorobotix, Triolliet, robot de tonte Husqvarna, etc.). 

Il sera aussi possible pour un certain nombre de chanceux, de s’essayer à la conduite des tracteurs, ensileuses ou autres moissonneuses batteuses en s’installant au volant du simulateur récemment installé dans l’établissement.  

L’après-midi sera également ponctué par différentes conférences sur les problématiques posées par l’introduction de la robotique dans le domaine agricole, dont celle du Pr. Gilbert GRENIER, qui revient nous décrire les origines, le présent et l’avenir des robots en agriculture (à ne pas manquer, dès 13h30 !). 

Si vous souhaitez participer à l’événement, en tant qu’exposant, conférencier ou bien visiteur (professionnel, enseignant avec ou sans classe, particulier, étudiant, journaliste, etc.), contactez-nous ou complétez directement le formulaire suivant : Inscription exposant (3 min max).

Contact : nicolas.cheenne@le-robillard.fr

Rédaction : Nicolas Cheenne, formateur en Mathématiques et Physique.

Premiers travaux pratiques pour les Bac Pro AE !

En septembre, les Bac Pro Agroéquipement ont participé à plusieurs séances de travaux pratiques sur l’exploitation du Robillard.

Ils ont réalisé un déchaumage avec l’outil à dent ou à disque de la ferme. Le déchaumage est une technique de travail superficiel du sol destiné à enfouir les chaumes et les restes de pailles afin de favoriser leur décomposition et de travailler le sol dans le but de faire de la terre fine.

Puis ils ont participé à deux chantiers de semis, l’un de colza associé et l’autre de prairie.
Le 8 septembre, les élèves ont effectué un semis de colza associé à la féverole :

Attelage de semis

Le 20 septembre, les élèves ont réalisé un semis de prairie, en respectant les étapes suivantes :
1 : Création de terre fine avec le déchaumeur à disques
2 : Semis d’un mélange Ray Grass – Trèfle
3 : Roulage

Afin d’éviter le semis “en ligne”  mais plutôt répartir les graines sur toute la surface nous avons mis au point d’un “kit prairie” sur le semoir. Les graines tombent sur le tube gris (à droite ci-dessous) puis descendent en pluie sur le sol, au lieu d’emprunter les tuyaux de descente.

« 5,64 hectares disponibles » : le nouveau projet culturel des élèves de 2de GT1, GT2 et AE

Prochainement au Robillard ! Découvrez le magnifique teaser du projet « 5,64 hectares disponibles » réalisé dans le cadre du jumelage avec le Centre Dramatique National de Normandie pour les trois classes de 2de GT1, GT2 et AE.

Du 3 au 7 octobre, une première semaine d’ateliers de théâtre a mobilisé les élèves qui seront amenés pendant cette année à concevoir un court métrage sur le thème suivant :

« À Fleury-sur-Orne, la parcelle de 14 hectares sur laquelle devait s’implanter l’extension de la zone commerciale d’Ikea – projet baptisé Inter Ikea – va être rachetée par l’agglomération Caen la Mer suite aux recours d’associations écologistes et de petits commerçants. En partant de ce sujet, Gautier Boxebeld (comédien, metteur en scène) et Lucas Delesvaux (comédien, vidéaste) ont imaginé un projet mêlant cinéma et théâtre visant à sensibiliser les élèves aux problématiques de l’urbanisation et à les faire participer au débat sur l’artificialisation des terres. Il s’agira d’interroger le regard qu’ils portent sur leur territoire, ses usages et son aménagement. Que feraient-ils de ces 14 hectares disponibles ? Quels seraient leurs désirs individuels et leur rêve collectif ?

Le projet prendra la forme d’un court métrage sur lequel les élèves seront acteurs et co-réalisateurs. Ils se filmeront au moyen de leur téléphone portable sur l’itinéraire entre leurs lieux d’habitation et leurs lieux d’étude pour raconter les liens qu’ils entretiennent avec les territoires traversés. Ils se mettront en scène dans des séquences collectives tournées dans une parcelle autour du lycée pour laquelle ils rêveront à des devenirs possibles. La projection du film sera suivie d’une présentation théâtralisée des projets que les élèves auront imaginé pour ce lieu. »

Un superbe projet que vous pouvez suivre sur Instagram : #5hectaresdisponibles

Installation du nouveau simulateur de conduite au Robillard

Jeudi 15 septembre, un nouveau simulateur de conduite a été installé et testé dans l’Atelier Agroéquipement du Robillard.

L’acquisition répond à une demande de la chaire d’agroéquipement depuis quelques années. Le plan de relance a permis à la Région d’envisager le financement de cet outil pour plusieurs établissements. Au printemps dernier, nous avons pu tester deux modèles différents lors d’une journée régionale organisée au Robillard. La commande a ensuite été passée et la mise en route effectuée le 15 septembre. 

Ce matériel permet de former les élèves à la conduite d’engins (tracteur agricole, pelle mécanique et moissonneuse batteuse) quasiment dans des conditions réelles, quel que soit leur niveau de pratique – du débutant au plus aguerri ! 

Pour les novices, l’appareil offre la possibilité d’apprendre les premiers gestes en toute sécurité, sans risque d’accident pour leurs collègues ou eux-mêmes. Sur le plan pédagogique, il permet de construire des exercices progressifs, avec des étapes à respecter et des évaluations. 

Une organisation devra être créée avec les élèves et la communauté éducative, afin d’élargir les plages d’utilisation du simulateur en dehors des heures de cours. Cela nécessitera quelques aménagements matériels pour sécuriser l’accès.

A l’heure où les préoccupations environnementales s’invitent dans notre quotidien, les heures de conduite réalisées sur le simulateur sont autant d’économie de carburant. En augmentant le parc matériel du Robillard, cet engin rend l’établissement plus attractif, les élèves étant très attirés par ces technologies assez ludiques !

Découverte de l’assainissement des eaux usées du Robillard par les BTS GEMEAU

Jeudi 8 septembre, les étudiants du BTS GEstion et Maîtrise de l’EAU ont pu inspecter en détail le devenir des eaux usées du Robillard et des communes voisines sur la lagune communale. Le service Eau Sud Pays d’Auge avait dépêché M. Hamon, technicien, pour nous accompagner.

La lagune peut traiter les effluents de 800 habitants sur 3 bassins successifs avant leur rejet dans le milieu naturel.

L’inspection des réseaux est aussi l’occasion d’appliquer les règles de sécurité pour accéder aux regards d’assainissement sur la chaussée : port des Équipements de Protection Individuelle (EPI), signalisation d’approche par des panneaux, sécurisation de la zone de travail et les gestes professionnels d’ouverture des tampons d’assainissement.

Ces activités pluridisciplinaires permettent aux étudiants de prendre conscience du métier de technicien assainissement : ses conditions de travail, ses exigences et ses finalités.

Merci à l’Agglo de Lisieux de nous avoir autorisé à accéder aux installations. 

Rédacteur : P. Beaufils (Enseignant d’hydraulique).

Visite d’exploitations agricoles multi-espèces avec les Licences BEA

Pour la troisième année consécutive, nous sommes heureux d’accueillir nos étudiants en Licence pro de conseiller en élevage spécialité bien-être animal. Cette formation se déroule par apprentissage en collaboration avec le CNAM Normandie. Cette promotion est composée de 16 étudiants-apprentis venant de toute la France !

Il est prévu, tout au long de l’année, plusieurs sorties pour étudier différents systèmes d’élevage avec notamment des espèces différentes (bovins, équins, ovins, caprins, porcins et volailles) . L’agriculture normande, riche d’une grande diversité d’élevage, est un cadre d’apprentissage parfait.

Pour notre première sortie le 15 septembre 2022, nous avons commencé par la visite, avec les 16 étudiants, de la Fromagerie GRAINDORGE à Livarot, spécialisée dans la fabrication des 4 fromages AOP normands. Elle veille à valoriser le lait cru, la race normande et les fabrications dans le respect des règles établies par les Appellations d’Origine Protégée.

Puis départ pour Camembert, pour la visite de la ferme de l’INSTIÈRE, gérée par une ancienne stagiaire de BPREA (Dalila Berritane), associée avec Stanislas Rault. Ils sont installés en vaches laitières de race normande.

L’exploitation en agriculture biologique possède 20 vaches laitières en mono-traite avec un atelier de transformation : Camembert fermier. C’est la seule exploitation qui produit du camembert fermier à Camembert. 

Nous avons terminé la journée à Notre-Dame-De-Courson, à la ferme GALOBIO : élevage de volailles qui s’étend sur un herbage de 4 ha et qui va être petit à petit reboisé pour offrir ombrage et sécurité aux volailles mais aussi diversifier les revenus de l’exploitation avec des arbres fruitiers.

Loïc et Gaël vous proposent des pintades et des poulets jaunes ou Gournay (race ancienne de Normandie) ainsi que d’autres races anciennes notamment le poulet Gauloise blanche à pattes bleues.

Leurs œufs sont également à leur image : de toutes les couleurs !

Les volailles ont un accès illimité au parcours extérieur et sont nourris exclusivement aux céréales certifiées AB et 100% Françaises. 

Rédaction : Héloïse de Noailly

Signature du Contrat d’objectifs tripartite à l’EPLEFPA Le Robillard

Mardi 13 septembre 2022, l’EPLEFPA Le Robillard a accueilli M. Hervé Morin, Président de la Région Normandie, en présence de l’équipe de Direction de l’établissement, des EPLEFPA normands, de la Direction interrégionale de la mer, de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf Normandie) et du Maire de Saint-Pierre-en-Auge. 

Le président de Région a signé le Contrat d’objectifs tripartite (COT) pour la réussite éducative, dont l’objectif est d’améliorer l’attractivité des lycées agricoles et maritimes auprès des jeunes.

À cette occasion, M. Lawal, Directeur du Robillard, a organisé une visite de l’établissement, qui a débuté par une présentation de la section sportive équitation, suivie d’une découverte de l’exploitation agricole. La visite s’est poursuivie dans une salle de classe, en passant par le réfectoire, pour s’achever dans l’amphithéâtre où se déroulait la signature du COT.

Lors de son discours, le Président du conseil régional a rappelé l’importance d’attirer les élèves vers “ces métiers passion où l’on peut bien gagner sa vie” et souligné l’engagement de la Normandie dans l’avenir des jeunes générations.

La Directrice de la Draaf Normandie, Caroline Guillaume, a salué quant à elle un “moment fort et symbolique” en précisant que la Draaf, “partenaire de la Région dans cette opération, sera attentive à l’évaluation du COT et espère ainsi valoriser ces pépites que sont les établissements d’enseignement agricole”.

Véritable outil de partenariat et de pilotage stratégique de l’ensemble des établissements d’enseignement agricole public normands, le COT renforce la convergence des politiques publiques et favorise la démarche de projets portant notamment sur les conditions d’accueil et l’insertion professionnelle des apprenants, au service de leur réussite.

Une rentrée immersive dans le domaine de l’eau, pour les étudiants de BTSA GEMEAU 1ère année

Vendredi 2 septembre, les étudiants ont découvert les ouvrages spécifiques sur le Robillard au travers d’une course d’orientation : réserve incendie, abreuvoirs, cases lysimétriques… L’après-midi a été consacrée à des travaux pratiques: analyse d’eau, irrigation des jardins, découvertes des plantes aquatiques.

Mardi 6 septembre, découverte des sources de l’Orbiquet et des usages de l’eau au travers du temps : moulins, baignage des prairies, pisciculture… avec les explications de M. Nicolle, animateur à l’agglo de Lisieux. Découverte des rôles du département sur ce site naturel sensible avec les explications de M. Simonnet.

Présentation de la station de traitement des eaux d’Orbec par les étudiants de 2ème année : un premier contact professionnel avec la réalité de la gestion de l’eau qui contribue à la protection de l’environnement.

La gestion de l’eau présente de multiples facettes qu’il faut pouvoir découvrir dès le début de la formation. La suite viendra bien vite !

Rédaction Philippe Beaufils (Enseignant d’hydraulique)