Remise des diplômes des Promotions 2022 !

Vendredi 20 janvier, plus de 130 élèves, apprentis et stagiaires, accompagnés de leur famille, ont assisté à la cérémonie de remise des diplômes qui se déroulait à l’amphithéâtre du Robillard de 17h à 18h30.

Après une allocution de M. Lawal, directeur de l’établissement, puis des représentantes de la Région Normandie Mme Sophie De Gibon et Mme Nathalie Porte, du député du Calvados, M. Patrier-Leitus, et d’un représentant de M. Jacky MARIE, Maire de Saint-Pierre-en-Auge, chaque élève a reçu son diplôme accompagné d’un sac, d’un stylo et d’un bonnet offerts par la Région.

Dans l’amphithéâtre étaient également présents M. Dauphin, ancien élève du Robillard et membre du Conseil d’Administration de l’établissement, ainsi que M. Benard, ancien Conseiller départemental.

Au terme de la cérémonie, l’assemblée s’est réunie autour d’un verre de l’amitié et de la traditionnelle galette de rois. L’occasion de féliciter à nouveau nos diplômés pour leur investissement ! Toute l’équipe du Robillard vous souhaite pleine réussite dans vos futurs projets.

Visites d’exploitations “in English” pour les étudiants de BTSA Productions Animales !

« Nous sommes des étudiants de BTSA Productions Animales en 2e année. Suite à la pandémie du Covid, notre stage à l’étranger a dû être annulé. Une semaine de visite dans des fermes anglophones a donc été organisée en France. Voici un petit aperçu des visites de la semaine.

Montage réalisé par les étudiants

Day 1

Lundi, Janine et Denis Lelouvier nous ont accueillis sur leur exploitation “Naturellement Normande”. Ils possèdent 60 vaches normandes qui produisent 240 000 litres de lait par an. Elles sont nourries exclusivement à l’herbe et au foin séché en grange.

Le lait est en label “lait de foin”, STG (Spécialité traditionnelle garantie), ils commercialisent des camemberts AOP, du beurre, de la crème, de la glace, des yaourts mais également du jus de pomme, de la guimauve, des caramels mous, des terrines de boeuf.

Pour nous, cette visite a été une grande source d’informations. Cela nous a permis de découvrir le système de séchage en grange qui se développe de plus en plus en Normandie. La vente directe a été très appréciée ainsi que la dégustation des produits. Pour plus d’informations, vous pouvez aller voir leur page Facebook « Naturellement Normande » ou leur site internet.

Day 2

Mardi, nous avons visité l’exploitation laitière de Pieter Nicolai. Originaire de Hollande et ayant de nombreuses expériences professionnelles en Nouvelle-Zélande et au Danemark, il a fait le choix de s’installer en France en 2019. En effet, il est plus rentable d’exploiter une ferme en France qu’aux Pays-Bas.

Il possède une exploitation de 130 ha et 60 vaches laitières (Normandes, Prim’ Holsteins et croisées) avec une production de 380 000l. Il souhaiterait revenir à un cheptel 100% vaches normandes car c’est une race qu’il apprécie pour son calme, sa rusticité et sa rentabilité.

Le lait est collecté une fois par jour car il est destiné à la fabrication du Camembert de Jort AOP qui nécessite un lait frais.

Découvrir le métier de Pieter a été très intéressant. Il nous a parlé de son  parcours professionnel et de ses activités. Cela nous a permis de découvrir certaines pratiques comme l’utilisation de chapelure pour remplacer le blé dans la ration. Cette visite nous a démontré les raisons pour lesquelles les éleveurs étrangers viennent s’installer en France et notamment en Normandie.

Day 3

Mercredi, nous avons visité le Haras de Coulonces, situé près de Trun. Il  appartient à des suédois installés depuis 18 ans, et il est géré par 4 membres de la famille Sundström et 2 salariés.

Ils possèdent environ 50 chevaux dont 20 poulinières et une dizaine de poulains naissent par an. Les chevaux présents sont de race pur-sang et trotteurs et sont destinés aux courses de trot et galop. Le site s’étend sur 45 ha de pâture, avec l’implantation de différentes structures : des boxes dont deux de poulinages avec vue directe du bureau, un marcheur, un rond de longe, ainsi que des abris dans chaque paddock.

L’élevage pratique la monte naturelle pour l’ensemble des pur-sang et l’insémination artificielle pour les trotteurs.

Nous avons été accueillis chaleureusement par la famille Sundström. La visite fut enrichissante sur le monde du cheval, ils ont pris le temps de nous faire découvrir leur métier et de nous expliquer de nombreux détails sur les techniques d’élevages.

Day 4

Jeudi  nous avons rendu visite à Anne et Adam Bland. La Ferme des Noyers est située à Lisores près de Livarot. Installés depuis janvier 1991, les propriétaires d’origine anglaise produisent du cidre et des moutons bio.

Aujourd’hui, ils possèdent 18 hectares dont 12 avec 3500 pommiers. Afin d’entretenir leurs vergers, ils ont développé un atelier ovin comprenant 75 brebis, 2 béliers et en moyenne 80 naissances par an. La race majoritaire est le Rouge de l’Ouest. Grâce à cet atelier, ils n’utilisent pas de produits phytosanitaires car les animaux avec leurs déjections fertilisent le sol. 

L’activité principale de l’exploitation reste tout de même la production cidricole, avec un rendement de 110 tonnes de pommes par an. Ils transforment l’intégralité des pommes en divers produits tels que: du cidre (brut/demi-sec/doux), du Calvados, du pommeau, du jus de pomme ainsi que du cidre pomme-mûres. Ils possèdent également quelques poiriers avec lesquels ils produisent du poiré et de l’eau de vie. 

En ce qui concerne la récolte, ils ont un tracteur attelé à une ramasseuse achetée en Angleterre car en France ces outils sont adaptés pour des terrains plats et non en pente. 

Nous avons vraiment apprécié cette visite qui fut fort enrichissante car la production cidricole n’est pas une production que nous avons l’habitude d’étudier dans notre formation. De plus, nous avons eu la chance d’être très bien accueillis par Anne. 

Day 5

Pour clore la semaine, lors de notre TP bovin, nous avons étudié un document en anglais sur les vaches nourrices. Suite à cette étude, nous avons observé les veaux avec leurs nourrices.

Toutes les visites seront des sujets supports pour notre évaluation d’expression orale en anglais. » 

Article rédigé par les étudiants de BTS Productions animales et Stéphanie Despréaux

Diagnostic ruissellement et érosion agricole par les BTSA GEMEAU

Cet hiver, les étudiants de BTSA GEMEAU 1ʳᵉ année sont allés diagnostiquer le risque de ruissellement-érosion sur 2 parcelles agricoles de la plaine, à Versainville. L’objectif est de proposer des solutions efficaces et acceptables à son exploitant, Rodolphe Lormelet.

La méthode initiée par la CATER, est basée sur des notes attribuées à partir d’observations de terrain :

  • Risque d’érosion à la parcelle : cultures, pentes, type de sol…
  • Risque de transfert à l’aval : accès au champ, voirie…
  • Qualité bocagère : talus, haies, densité…
  • Vulnérabilité au cours d’eau : proximité et connexion du cours d’eau…

Deux semaines plus tard, ils ont pu aller voir des ouvrages de lutte contre le ruissellement érosion avec Mélanie Galaup, technicienne au SMBD : haies, talus, mares tampons, fossés aveugles…

Il reste aux étudiants à proposer des solutions sous la forme d’une affiche explicative pour chaque parcelle. Affaire à suivre…

Merci à Rodolphe de nous avoir associé à sa problématique et à Mélanie Galaup de nous avoir fait partager des exemples d’aménagements d’hydraulique douce.

Rédaction : P. Beaufils, S. Pesteur.

Visite d’une exploitation laitière pour les BTS Production Animale

Le 15 décembre, les étudiants de BTS PA 2e année se sont rendus sur l’exploitation de Chloé Masson, installée en GAEC. Cette rencontre était sur le thème des « bâtiments d’élevage et temps de travail ».

Après avoir rappelé son parcours professionnel (ancienne étudiante de BTS PA du Robillard…), la jeune éleveuse a expliqué les choix qui ont été les siens lors de la réalisation du bâtiment. Le couchage des vaches laitières est conçu en logettes individuelles, avec matelas. Le nettoyage des aires d’exercice est assuré par un robot nettoyeur. La traite est réalisée par un robot de traite composé de deux stalles pour le troupeau de 100 vaches, la faible saturation des robots assurant ainsi une certaine souplesse de fonctionnement.

Même si le contexte laitier est morose avec la hausse de beaucoup de charges, Mme Masson s’est montrée dynamique et volontaire. Son installation lui permet d’avoir des conditions de travail nettement améliorées mais aussi de gagner en performances techniques, tout en préservant le bien-être de ses animaux.

Les étudiants n’ont pas manqué de poser des questions à Chloé, soucieuse de communiquer sa passion de l’élevage laitier. Merci beaucoup de nous avoir consacré du temps !

Les enseignants d’économie et d’agroéquipement : B. Lebouteiller et O.Rodts.

Découverte des métiers de l’agroéquipement dans une ETA pour les 1ère PRO AE

Lundi 12 décembre, la classe de 1ère Agroéquipement, accompagnée de leurs enseignants M. Lebouteiller (Économie) et M. Rodts (Agroéquipement), est allée à la rencontre de M. David Letrésor, dirigeant d’une exploitation agricole et d’une ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) à Bonnebosq. 

Après avoir retracé son parcours professionnel, M. Letrésor a décrit les prestations de service proposées par son entreprise. Il n’a pas omis de rappeler les compétences recherchées pour les salariés qu’il recrute, mettant en avant les exigences du métier : motivation, disponibilité, connaissances techniques des machines mais aussi du travail du sol. Puis il a présenté son parc de matériel, particulièrement impressionnant et à la pointe, suscitant l’intérêt et les questions des élèves.

Un grand merci à M. Letrésor pour sa disponibilité et le café offert, très bienvenu pour nous réchauffer !

Rédaction : Olivier Rodts, professeur d’Agroéquipement

Visite à la station d’épuration de la ville de Falaise par les BTS GEMEAU

Ce jeudi 8 décembre, les étudiants en 1ère année de BTS GEMEAU ont visité la station d’épuration de la ville de Falaise.

Il s’agit d’un système d’épuration des eaux par boues activées.

Les eaux usées collectées dans la ville de Falaise et la zone industrielle subissent d’abord divers prétraitements (dégrillage, dessablage, dégraissage). Les effluents sont ensuite envoyés dans un bac d’aération dans lequel des bactéries vont consommer les molécules des effluents, ce qui va permettre l’épuration de l’eau.

Les corps bactériens seront ensuite décantés sous forme de boues dans le clarificateur. L’eau surnageante épurée est déversée dans la rivière l’Ante. Les boues sont envoyées dans l’épaississeur puis centrifugées.

Après ajout de chaux (pour raisons sanitaires et stabilisation des boues) elles seront stockées puis épandues sur des terres agricoles.

Cette visite a permis aux étudiants d’analyser les processus d’épuration des eaux par boues activées, mais aussi de comprendre toutes les opérations d’installation et de maintenance nécessaires au bon fonctionnement d’une telle station.

Rédaction : Maryline Chevallier

Visite d’une ferme en agroforesterie pour les élèves de Seconde Pro CEC

Le lundi 17 octobre 2022, les élèves de 2nde PRO Conduite d’élevage et de cultures ont effectué une visite à la Ferme des Pâtures, appartenant à la famille Duédal et située dans l’Eure.

M. Duédal a initié son projet d’agroforesterie en 2015, accompagné par les conseils techniques de Yann Pivain (chargé de missions agroforesteries agronomie et environnement, animateur du GIEE Agroforesteries en Normandie, référent bocage et biodiversité).

M. Pivain a présenté aux élèves de 2nde PRO un exposé présentant les intérêts de l’agroforesterie. Il s’agit entre autres de : limiter les pollutions sur l’eau potable par l’absorption des nitrates par les arbres, fournir du bois d’oeuvre et de chauffage ainsi que des abris pour la faune auxiliaire, procurer de la fraîcheur et de l’ombrage aux animaux, contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique en augmentant la capacité de stockage de carbone par les arbres plantés…

Les élèves ont fait preuve de curiosité et ont pu comprendre la construction du projet grâce à la visite de l’exploitation et aux échanges très intéressants avec l’agriculteur et le conseiller technique.

Rédaction : Maryline Chevallier

Rencontre avec Arnaud Vaulerin, journaliste, pour les classes de 1ère pro

Le jeudi 1er décembre, Arnaud Vaulerin, journaliste et correspondant au Japon pour le journal Libération, est venu présenter son travail auprès des classes de Premières Pro du Lycée. Il est également l’auteur, avec Isabelle Wesselingh, d’un livre de témoignages sur la Bosnie “Bosnie, la mémoire à vif” (Buchet-Chastel, 2003).

Cette rencontre a été organisée dans le prolongement de l’exposition “Birmanie, la révolution de printemps”, qui s’est tenue au Château du Robillard du 22 novembre au 5 décembre dans le cadre des Ateliers de l’info.

Un grand merci à Arnaud Vaulerin pour le temps qu’il a consacré à nos élèves et pour la qualité de son intervention !

Journées Portes Ouvertes 2023 !


Les Journées Portes Ouvertes 2023 de l’établissement public agricole Le Robillard auront lieu les samedi 28 janvier (BTS et Licences professionnelles) et samedi 11 mars (Tous publics) de 9h00 à 17h00. 

Ces journées sont l’occasion pour les jeunes et leurs familles de découvrir le site du Robillard et d’aller à la rencontre de nos équipes pédagogiques pour se renseigner sur les différentes filières proposées au sein de notre établissement.

Le programme détaillé des animations prévues sera communiqué prochainement.

Renseignements : 02 31 42 61 10